Le tourisme au Népal

Le tourisme au Népal

Véritable joyau naturel, ethnique et culturel, le Népal ne laisse personne indifférent. Après l’avoir visité, vous comprendrez pourquoi ce pays compte parmi ceux accueillant le plus de touristes fidèles. Ici, vous pouvez totalement vous libérer l’esprit et profiter de la nature et des traditions dans une atmosphère de paix et de fraternité.

Pas surprenant donc que depuis 1950, le Népal n’ait cessé de devenir une destination de plus en plus prisée par les voyageurs du monde entier. Comme vous pouvez le voir sur le tableau ci-dessous, le nombre de touristes a largement augmenté depuis les années 2000. La grande majorité des arrivées se fait par voie aérienne, avec l’aéroport de Kathmandu comme porte d’entrée privilégiée.

Différents motifs pour visiter le Népal

Il y a une multitude de raisons pour lesquelles vous pourriez être intéressés de venir visiter cette magnifique région du monde. Parmi les principales motivations des touristes, citons :

Visiter les sites naturels et culturels et observer de loin le massif himalayen pour 51% des touristes.

Trekker en montagne ou en haute montagne dans 13% des cas.

Faire un pèlerinage pour 9% des voyageurs.

Le nombre de trekkeurs visitant le Népal n’a cessé de croitre au fil du temps. Ils étaient, 12 600 en 1970 pour 37 000 en 1990, représentant respectivement 28% et 15% des touristes. Il faut également ajouter à ces chiffres tous les trekkeurs présents dans des régions ne nécessitant aucun permis et ne pouvant donc apparaitre officiellement  dans les statistiques.

Origines du tourisme népalais

L’ouverture officielle des frontières népalaises s’est faîte en 1951. Le premier voyage organisé arrive 4 ans plus tard, après l’ouverture de l’aéroport international de Kathmandu. À ce moment-là, l’absence de route reliant le Népal à l’Inde était la principale limite à l’augmentation du tourisme. À la fin des années 1960, le Népal commençait enfin à accueillir plus de voyageurs, notamment ceux en recherche de la culture hippie. Peu de temps après, au début des années 1970, un nouveau roi est couronné et le gouvernement renforce les mesures d’obtention des visas et interdit l’utilisation de produits stupéfiants. Le nombre de touristes diminue alors petit à petit.

 

Afin de développer l’attractivité de son pays, le gouvernement népalais décide donc de favoriser le trekking et l’alpinisme. De nouvelles pistes sont alors ouvertes, nécessitant de payer un permis de trekking. Et gare à ceux qui tentent de passer entre les mailles du filet, des fonctionnaires effectuent des contrôles sur les différents parcours. Avec l’afflux de plus en plus important des touristes, de nouvelles infrastructures et de nouveaux emplois sont créés autour des activités de trekking. Les revenus provenant de ces activités passent de 2,1 millions d’euros en 1971 à 49 millions en 1981 !

 

Les années qui suivent voient les étrangers arriver en masse, générant toujours plus de revenus. Ainsi, leur nombre a plus que doublé entre 1985 et 1995, passant de 181 000 à 365 000 touristes. En 1998, ils étaient 464 000 ! Impressionnante croissance en quelques années seulement…

Origines des touristes

Aujourd’hui, les touristes visitant le Népal proviennent de plus de 45 pays différents. Mais les choses étaient bien différentes par le passé. Jusqu’aux années 1970, l’essentiel des voyageurs provenaient d’Europe et d’Amérique du Nord. Actuellement, bon nombre de touristes viennent d’Asie, principalement des Indiens, des Chinois, des Japonais et des Coréens.

Importance du tourisme dans l’économie nationale

Le Népal est un pays vivant principalement de l’agriculture, de l’argent envoyé par ses migrants et de l’aide internationale. Les fonds provenant du tourisme sont donc une source de diversification extrêmement importante pour cet endroit pauvre en ressources naturelles et en industries. Hormis les dépenses quotidiennes des touristes sur place (environ 40 euros), l’argent vient principalement des visas, des redevances payées suite aux expéditions, des permis de trekking et des droits d’entrée dans les zones protégées.

Le tourisme offre la possibilité de créer de nouveaux emplois, permettant aux locaux de gagner leur vie sans avoir à quitter leur terre. Ceci est particulièrement bénéfique pour les populations montagnardes qui n’avaient pas beaucoup de possibilités professionnelles à cause de leur position géographique. Et les chiffres confortent ces dires puisqu’aujourd’hui, le tourisme népalais fait vivre plus de 140 000 personnes, réparties dans les secteurs de l’hôtellerie, des transports, des agences de voyage et des agences de trekking. Une étude de 2014 montrait que l’arrivée de 6 touristes sur le sol népalais permettait la création d’un emploi sur place !

Le poids du tourisme est d’environ 2% dans le PIB népalais quand il est de 7,3% en France. Bien mieux que par le passé même si des progrès sont encore à faire ! Mais le pays peut être optimiste concernant son avenir puisque le nombre de touristes participant aux recettes dans ce secteur a plus que doublé depuis 2000, passant de 200 millions à 417 millions en 2013.

Faites-en l’expérience par vous-même !

Au même titre qu’aucun mot ne peut remplacer un souvenir, aucun article ne pourra jamais donner l’ampleur de ce que ce pays peut vous offrir. Des plaines abruptes, des montagnes côtoyant les étoiles, des lieux saints chargés d’histoire, des personnes au cœur immense, des animaux sauvages en liberté, des ondes positives ; voici entre autre ce que vous trouverez sur votre route. Entre rencontres exceptionnelles et moments de ressourcement en solitaire, votre rendez-vous avec le Népal vous changera à jamais. On parie ?

 

There are no reviews yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *